Hôpitaux : le gouvernement veut accélérer le «virage ambulatoire»


Entrer à l’hôpital le matin, être opéré, sortir le soir… et recevoir le lendemain le SMS d’un robot – on dit «chatbot» – qui prend des nouvelles! Cette séquence n’a rien à voir avec de la science-fiction mais est désormais une réalité pour les patients de l’AP-HP, qui s’est équipée d’un algorithme conçu par la société Calmedica, déjà utilisé par une centaine d’hôpitaux publics et privés en France. Loin d’y voir une forme de déshumanisation, patients et  soignants sont au contraire unanimes sur les bienfaits de ce service.

Le Figaro